Girls Rock de Sophie Rosemont

PJ Harvey, Tina Turner, Kim Gordon, Nico, St Vincent, Anna Calvi, Nina Hagen, Corine Mariennau,

Beth Ditto, Patti Smith… À travers des thématiques qui les rapprochent, ce livre raconte les destins croisés de femmes rockeuses, la plupart si mythiques qu’elles sont devenues des figures historiques contemporaines.

 

• • •

 

Il est considéré depuis toujours comme un domaine farouchement masculin. Le mot même de rock’n’roll appelle habituellement des noms comme Elvis Presley, les Rolling Stones ou Nirvana. Pourtant, la femme a toujours eu un rôle à jouer dans le rock’n’roll, et si on en parle peu c’est que le sexisme fait partie intégrante de cette industrie musicale.

Finissons-en donc avec l’image de muse ou de groupie qui colle aux femmes artistes, et qui a initié des rumeurs fausses telles que Yoko n’était rien sans John, ou Cobain aurait été le compositeur fantôme de l’album le plus célèbre de Hole. Le rock’n’roll est non seulement accessible aux femmes, mais elles y sont indispensables ! D’ailleurs, qu’est-ce que le rock’n’roll ? Au-delà de la guitare, il y a l’attitude : le style, l’aura, la démarche, la performance scénique, les engagements politiques, les amitiés et les amours passionnées…

Sur un ton personnel et vivant, la journaliste Sophie Rosemont explique ici comment des figures comme Patti Smith ou Courtney Love ont consolidé son amour du rock’n’roll et, surtout, lui ont fait comprendre que le monde appartenait aussi aux femmes ! Des cavalières solitaires, comme Aretha Franklin ou Cat Power, aux briseuses de cœur, comme Nico ou Debbie Harry ; des engagées, comme Joan Baez ou PJ Harvey, aux « Muses mais pas trop » comme Wanda Jackson ou Marianne Faithfull ; des émancipées comme Björk ou Catherine Ringer, aux excessives, comme Janis Joplin ou Amy Winehouse… toutes ont été des figures emblématiques du rock’n’roll, mais aussi des femmes qui, chacune à leur manière, ont fait avancer les luttes féministes.

Paru le 14 mars 2019 aux éditions Nil.