des lettres modernes, de la sémiotique, du journalisme 

2005 // Mastère Médias de l’ESCP.

(mémoire : scénario de long-métrage fictionnel)

2004 // First Certificate in English de Cambridge.

2003 // Diplôme de l’Institut Français de Presse (IFP), ASSAS-PARIS II. 

(mémoire sur Paris Première)

2003 // Diplôme de la Section Normale des Études Juives (SNJ),

l’Alliance Israélite Universelle.

2002 // DEA de Langue française et sémiotique, Mention Très Bien,

SORBONNE PARIS IV. 

(mémoire : La femme chez Arthur Rimbaud)

2001 // Maîtrise de Langue française et sémiotique, Mention Très Bien, SORBONNE PARIS IV.  

(mémoire : Le regard dans La Nuit et dans L'Aube d'Elie Wiesel)

Formations InDesign et Photoshop via la Mairie de Paris.

...

Depuis une drôle d'enfance passée à écouter Lou Reed et les Doors en lisant Marguerite Duras, j'ai attendu de pouvoir (à peu près) gagner ma vie avec ce qui m'intéressait le plus : lire, écrire, écouter, observer.

Tout en les finançant par des jobs aussi improbables qu’hôtesse vestiaire en boîte de nuit ou vendeuse de foulards indiens,
je me suis consacrée à des études de lettres et sémiotique à la Sorbonne Paris-IV.

J'y ai travaillé sur Arthur Rimbaud, Elie Wiesel ou encore la représentation de la mafia dans le cinéma américain. J'ai songé à l'édition, qui n'a jamais cessé de m'intéresser, et finalement opté pour le journalisme. Dont acte après une spécialisation universitaire via l’Institut Français de Presse (Assas-Paris II) et le Mastère Spécialisé Médias de l’ESCP Business School où l'on apprend le management appliqué aux médias, la gestion de l'information, la production cinématographique et télévisuelle, etc. 

À la fin des années 2000, Michka Assayas me donne l’opportunité d’être autrice pour son titanesque Nouveau Dictionnaire du Rock (Bouquins, 2013). C’est le début d’une longue série de collaborations, tant dans la presse écrite et web qu'à la radio. Chroniqueuse pendant plusieurs années à "La Dispute" chez France Culture, j'écris aujourd’hui dans les pages de Rolling Stone, Les Inrockuptibles, Vogue,Vanity Fair, Têtu… 

La transmission m'étant chère, j'enseigne également à l'annexe française de Columbia University et en école de journalisme.

Par ailleurs, je suis programmatrice littéraire et musicale, et j'ai lancé le podcast "Ecouter les filles" chez Vanity Fair.

À mon actif, deux livres solo, dans le cadre desquels je donne des conférences, du 106 de Rouen à L'Autre Canal de Nancy.

Girls Rock (éditions Nil, 2019) retrace les destins croisés de rockeuses devenues des figures mythiques ou confidentielles
de la musique, avec pour but de raconter un grand récit de femmes puissantes souvent mésestimées.

Black Power, l'avènement de la pop culture noire américaine (éditions GM, 2020) raconte comment, depuis les années 1950,

la musique, les arts plastiques, le cinéma et la littérature ont nourri et encouragé le black empowerment. 

Sophie Rosemont journaliste autrice professeure